Vivement un quatrième opérateur telephonique

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Smartphones

L’historique et national CAMTEL, le premier privé Orange (anciennement Mobilis), le leader MTN; voilà les opérateurs téléphoniques officiels au Cameroun, chacun offrant des services variés et se livrant une bataille sans merci. A cela on peut ajouter les opérateurs privés virtuels (SNS Mobility et Set Mobile) pour diversifier les offres.

Mais malgré cet état des choses, les Camerounais sont asphyxiés par les prix faramineux comparés aux autres pays où ces opérateurs sont présents, du moins en ce qui concerne MTN et Orange, comme au Ghana, en Cote d’Ivoire ou au Sénégal. C’est donc avec une certaine impatience que les Camerounais soupirent après l’effectivité d’un quatrième opérateur téléphonique comme Vittel.

Plus d’un an après l’annonce en fanfare de leur arrivée, ils ne sont pas encore effectifs sur le terrain. Qu’est-ce qui bloque? Certains parlent d’un problème de licence. D’autres, de pressions diplomatiques, de la France d’un côté et de l’Afrique du Sud de l’autre. Quoi qu’il en soit, c’est une urgence et une forte demande des consommateurs de crédit.

Par contre, si cette arrivée ne réussit pas à faire jouer la concurrence, ç-à-d littéralement à faire baisser les prix, cela serait dommage et gageons que Vittel ne ferait pas long feu.

Bref, toutes les raisons sont réunies pour que l’utilité du téléphone au Cameroun, qui se démontre tous les jours via l’implantation massive des entreprises de fabricants de téléphone, ne soit pas un freinée par les prix, il faut bien le dire, exagérés, que l’on pratique aujourd’hui, tout opérateur confondus. Surtout quand on sait que dans d’autres pas, le SMS est gratuit.

Qui a écrit cet article?

Sergeobee

Project Professional Manager, Chief Creative Officer, Marketing Manager, WebDevelopper, WebDesigner, Online and Digital Manager, producteur et animateur radio/TV et fondateur d'obosso. Founder et CEO d'artecaa, qui gère la plateforme de travaux ponctuels rémunérés eboloo.com.
Retrouvez-le sur LinkedIn.