Maintenant que Biya a gagné, est-ce qu’on peut reprendre

Maintenant que Biya a gagné, est-ce qu’on peut reprendre :

notre couronne en corruption,
notre légendaire paresse,
notre norme hypocrisie, 
nos bluffs d’influenceurs pourris,
notre fraude et faux,
notre probation en saleté,
notre panthéon en tribalisme,
notre célèbre « on va faire comment? »,
notre attestation en irresponsabilité,
notre oubli d’actions citoyennes et d’inscription dans les listes électorales,
notre expertise en embouteillage,
notre spécialité en destruction de parcs et endroits de loisir publics,
nos naturalité à uriner en route et dans les stades,
notre validation des mœurs rétrogrades pour la femme et les enfants,
nos ballons d’or en consommation d’alcool,
notre désamour de la patrie,
notre plaisir dans la honte,
notre hypocrisie de la diaspora,
notre hibernation des partis politiques jusqu’aux prochaines élections,
notre vol des énergies (eau+électricité),
nos pains sardines locaux,
nos stupides clashs sur les RS,
nos détournements de budgets,
notre mépris de la république,
nos crocs-en-jambe de ceux qui veulent avancer et faire bouger les choses,
notre indignité en représentation dans les pays étrangers,

… (complète la liste).

Project Professional Manager, Chief Creative Officer, Marketing Manager, WebDevelopper, WebDesigner, Online and Digital Manager, producteur et animateur radio/TV et fondateur d’obosso. Founder et CEO d’artecaa, entreprise offrant des services dans le digital.