L’anglosaxonnisme des intitulés de nos postes

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chief Executive Officer, Corporate Sales Officer, Communication Manager, Online Manager, Team Leader, et j’en passe; la vaste panoplie des intitulés de postes dans nos entreprises est majoritairement « anglo-saxonne-ment » orientée. Désormais, il n’ y a plus de gestionnaire de comptes, mais des « account manager« , plus de directeur commercial, mais un « sales manager« , les Directeurs de ressources humaines anglicisent à volonté ces intitulés.

black_blo_caro_page-bg_34059

Le Business Strategy Planner n’est libre que demain…

Evidemment que ça fait un effet particulier auprès du visiteur. Cela fait plus « in » et donne l’impression que la fonction est très importante. Vu que la culture anglo-saxonne est celle qui domine le monde financièrement et actuellement, elle est celle qui régit les façons de faire, surtout dans les milieux professionnels. Cet impérialisme culturel, qui ne dit pas son nom, affecte nos rapports mutuels dans la société et accentue la stratification sociale, en l’occurrence dans le milieu du travail. Le mythe de l’homme blanc, du moins la vénération des façons de faire occidentales a toujours trouvé un écho très favorable auprès de nos élites. C’est à peine si les remises en question ou une certaine forme d’identité culturelle sont envisagées.

Dommage que les salaires ne suivent pas toujours. On pourrait penser qu’un Team Leader soit nettement mieux rémunéré, mais il ne reste qu’un « chef d’équipe » et puis, c’est tout. En fait, ce titre en anglais, n’est là que pour les personnes extérieures et pour produire une image d’entreprise sérieuse. Même si les fonctions attribuées à ce dernier ne sont pas extraordinaires ou du moins, quantitativement plus larges.

Anglais, donc ouvert sur le monde

Indéniablement, avoir un intitulé en anglais a aussi pour vocation de s’affirmer comme exportable dans le monde entier. Les recruteurs ou les partenaires à l’international, de prime à bord, ne doivent pas se refuser de vous contacter pour des questions de langue. Bien plus, la fonction suggère même l’idée que le corpus des compétences exercées sont de niveau international et transversal. C’est pourquoi d’ailleurs, plusieurs n’hésitent pas à pavoiser ces intitulés de termes issus du jargon spécifique au métier pratiqué. On y adjoint un vestimentaire approprié, parce qu’un Deputy Executive Manger ne s’affiche pas comme ça. La preuve, on s’inscrit sur LinkedIn ou Viadeo, même si on y comprend rien ou on ne s’y investit pas, juste pour frimer et faire comme les autres.

Personnellement, je n’y attache pas d’importance, en bien ou en mal. Le plus important est de performer (encore un anglicisme) suivant ce que l’on prétend être. Anglosaxonnisme…

Qui a écrit cet article?

Sergeobee

Project Professional Manager, Chief Creative Officer, Marketing Manager, WebDevelopper, WebDesigner, Online and Digital Manager, producteur et animateur radio/TV et fondateur d'obosso. Founder et CEO d'artecaa, qui gère la plateforme de travaux ponctuels rémunérés eboloo.com.
Retrouvez-le sur LinkedIn.