Séries d'articles

La loi a surpassé le sang

Les manigances de l’Histoire

Désormais au Cameroun, y a plus des duala, des dschang, des tupuri, des bafia, des bakweri, etc. Il y a plus que des « anglophones » et des « francophones« , selon certains, qui veulent nous enfermer dans un soi-disant un problème « anglophone ». Un truc que les Blancs ont organisé, suite à la répartition du gâteau après la deuxième guerre mondiale. A l’un, on a dit, ‘tu parleras anglais » et à l’autre, « tu t’exprimeras en français« . Ainsi, les bakweri et dualas ne seraient plus un à cause de leur socle culturel, mais seraient différents à cause de la langue du Blanc. Les Bagangté ne seraient plus frères avec ceux qui parlent Mungaka ou les Nguemba ou bien les ressortissants de Balikomba, Bandzah, etc. 

11 ans (1961-1972). 11 ans et le Cameroun entier se pose la question du fédéralisme. 11 ans (plus la période coloniale) et le Blanc a réussi à nous faire croire que nous ne sommes pas frères depuis des siècles. Pitoyable!

Deux Etats Camerounais avant l’indépendance ?

Alors, on a vite fait de citer en exemple les US ou le Nigeria, sans souligner des facteurs décisifs dans leurs constitutions. Avant la création des USA ou du Nigéria, il y avait déjà des régions autonomes, libres, séparées avec leurs organisations et juridictions propres. Puis, un jour, elles se sont mises ensemble, soit par volonté propre (USA), soit par la colonisation (Nigeria).

Au Cameroun et avant l’indépendance, il y a un peuple qui est divisé en deux tutelles (Française et Anglaise). Peu importe le nom qu’on leur donne, il ne s’agit pas de deux Etats, juridiquement. C’est important de le signaler car on fait comme si le Cameroun AVANT 1960 était le résultat d’un fédéralisme à la US. Je ne crois pas. Par contre, de 1961 à 1972, il y a eu fédéralisme DANS un seul Etat. Donc on n’a pas deux Cameroun au sens de Corée du Nord et Corée du Sud. On a deux systèmes de gestion des affaires courantes différents, pas la gestion stratégique du pays en elle-même, car chasse gardée des Blancs, dans ce qui est encore une ébauche du Cameroun. Mais il y a jamais eu des Etats « anglophone » ou « francophone » avant 1961, pour justifier le fédéralisme en prenant pour exemple les US ou le Nigéria. C’est pour cela qu’en 1960, on a l’indépendance du SEUL et UNIQUE Cameroun, une façon de dire qu’il n’y a pas eu l’indépendance du Cameroun Occidental et celle du Cameroun Oriental.

Cette vision dualiste du Cameroun veut sous-entendre qu’il y aurait un dominant et un dominé du point de vue juridique. Je ne crois pas. Il y a par contre et ce durant des années, des élites corrompues dans toutes les régions, qui menacent des opprimés dans toutes les zones. Le cas dit « anglophone » est une spécificité des résultats de ces mauvaises gestions, en mon sens.

Le remède pire que le poison

Après, que les gouvernements successifs ne soient pas à la hauteur des enjeux et des attentes de ses populations, on peut le comprendre, c’est son habitude dans 70% des cas. Le Président lui-même a parlé d’inertie et a fait un bilan effroyable des applications des politiques mises en place. Revendiquons donc, protestons même par voies légales (halte au vandalisme). Soutenons le dialogue et dénonçons les tares du gouvernement. On est en démocratie.

Mais, on ne touche pas au Cameroun, surtout pas sur des bases aussi stupides. Mais vraiment stupides. On ne brandit pas le fédéralisme comme étendard, quand d’une part, on brûle le drapeau national et que d’autre part, on crée le sien. Le fédéralisme n’est pas non plus, créer son Etat (Ambazonia) ou son passeport. Le pire, c’est les populations qui patissent d’une certaine élite avide de pouvoir et exploitant leur misère. Car elles, les populations, demandent juste de meilleures conditions, du reste comme tous les Camerounais. Une élite qui n’est même pas capable de battre le RDPC dans leurs soi-disant fiefs « anglophones ». S’ils étaient si adulés que ça, pourquoi ces débâcles dans toutes les élections? Ils ne sont même pas capables de gérer des villes ou d’être légitimes dans leurs « zones » et ils prétendent gérer un Etat? Ou être fédéralistes? Nonsense!

Qui a écrit cet article?

Sergeobee

Project Professional Manager, Chief Creative Officer, Marketing Manager, WebDevelopper, WebDesigner, Online and Digital Manager, producteur et animateur radio/TV et fondateur d'obosso. Founder et CEO d'artecaa, qui gère la plateforme de travaux ponctuels rémunérés eboloo.com.
Retrouvez-le sur LinkedIn.