Pourquoi je crois que le PC ne mourra pas

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

pc-tabs

Dans les sociétés occidentales, la tablette et le smartphone font jeu égal, voire plus avec le PC/laptop. Et l’avenir prédit une nette domination quand on considère les ventes sans cesse croissantes des pads a contrario des PC. Cela est notamment dû à une couverture large du réseau Internet, qui manque cruellement au Cameroun pour faire de l’Internet un levier de développement. Et tant qu’il n’y a pas Internet, les applis mobile ne peuvent pas être pléthore.

Rapprochons-nous de plus près sur le cas du Cameroun.

Le PC pourrait disparaître car…

Cela ne vous a pas échappé que certaines utilisations particulières attachées au PC/laptop antérieures se sont émancipées. Les jeux sont de loin préférables sur les box dédiés, les messages instantanés (messengers) ont été jetés aux oubliettes par les WhatsApp (Facebook maintenant) et autre Viber, les états et rapports sont plus ergonomiques sur une tablette-lecture (Kindle), les objets connectés prennent de plus en plus de place pour se connaître soi-même d’un point de vue physiologique ou son environnement immédiat (rythme cardiaque, température, visites, etc.), les vidéos se lisent sur smartphones et tablettes, etc.

Un des vrais atouts de ces supports réside dans la convivialité et l’ergonomie épuré, l’expérience utilisateur, quoi. Un Samsung Galaxy ou un iPhone, c’est carrément agréable, indépendamment des différences parfois coûteuses entre acteurs du marché. Rien que le côté tactile est suffisamment convaincant pour les utiliser.

Enfin, on ne peut pas passer outre le fait que le marketing à outrance et réussi des personnes comme Steve Jobs, a changé les codes dans la société occidentale. Il ne s’agit pas forcément d’avoir une tablette pour ses fonctions, mais d’abord parce que c’est un iPad. En témoignent les nombreuses heures passées à attendre la sortie d’un tel ou un tel appareil.

… Mais au Cameroun? J’en doute

Déjà, pour utiliser une application mobile, il faut développer. Et ce n’est pas sur une tablette, encore moins un smartphone qu’on va aligner des centaines de lignes de code et installer les logiciels de programmation.

Ensuite, le PC/laptop exige très souvent de la mémoire, des grandes résolutions, de la vitesse du processeur pour effectuer les calculs rapides. Cela vaut à la fois au Cameroun et en occident. Le clavier est un atout majeur pour précisément et rapidement écrire.

Les grosses applications ont besoin d’administration sur PC (traders en bourse, datacenters, applications Oracle, etc.).

D’un point de vue commercial, le Cameroun est comme une sorte de marché de déstockage occidental. Une fois que des voitures, des congélateurs, etc. sont au bord de leur retraite d’utilisation « normale », ils sont envoyés au pays. En d’autres termes, le temps que le PC meurt complètement en occident, il faudra au moins 10 ans pour que cela finisse ici. J’exagère?

Définitivement, je crois que le PC a encore de belles années devant lui. Peut-être pas en quantité (clients lambda), mais en qualité (professionnels et techniciens).

Qui a écrit cet article?

Sergeobee

Project Professional Manager, Chief Creative Officer, Marketing Manager, WebDevelopper, WebDesigner, Online and Digital Manager, producteur et animateur radio/TV et fondateur d'obosso. Founder et CEO d'artecaa, qui gère la plateforme de travaux ponctuels rémunérés eboloo.com.
Retrouvez-le sur LinkedIn.