Crise anglophone: la colère de Franklin Njoume

Le cri de colère de Franklin Njoume, ressortissant du Sud-Ouest, au sujet de la crise dite « anglophone » au Cameroun.
Enregistrement audio lors de l’émission « Sacré Matin » sur Radio Balafon (Douala, Cameroun), Lundi 16 Juillet 2018.

Selon CameroonWeb, « dans le Sud-ouest également, des tracts circulent depuis quelques heures mettant en garde les combattants sécessionnistes contre de nouvelles attaques dans la région. Ces tracts attribués aux populations locales indiquent les ces dernières s’apprêteraient à prendre des mesures contre les enlèvements, les destructions des biens privés et les intimidations dans la région. ».

Ce billet fait partie de la série: Le problème dit "anglophone"

Dans la même série:

  1. Y a t-il un problème « anglophone » au Cameroun?
  2. La loi a surpassé le sang
  3. Au nom du Cameroun

Project Professional Manager, Chief Creative Officer, Marketing Manager, WebDevelopper, WebDesigner, Online and Digital Manager, producteur et animateur radio/TV et fondateur d’obosso. Founder et CEO d’artecaa, entreprise offrant des services dans le digital.