Comment bien organiser son temps

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

AGENDA

Presque tout le monde a ce problème. C’est la raison pour laquelle tant d’applications informatiques, tant de séminaires, tant de heures de coaching à l’échelle mondiale sont déployés afin de le résoudre. Y en a qui réussissent et d’autres moins. Je voudrais parler de la gestion de son temps et des ses activités.

Non, je ne vais pas vous sortir des théories et le jargon technique, histoire de vous impressionner. Je vais juste vous suggérer ma méthode, celle que j’applique et qui marche à 100%. si si, 100%.

Dans le lot d’activités que vous devez accomplir, notez-les dans un agenda, faites un tri et classez-les selon les trois critères ci-dessous.

Les catégories d’activités

Ce que je dois faire

Ici, l’accent est mis sur l’aspiration profonde de votre être. Pour un Chrétien par exemple, ce sera agir pour plaire à Dieu. Pour un sportif, ce sera s’entraîner régulièrement. Pour un travailleur, ce sera remplir ses objectifs. Pour un conjoint, ce sera prendre soin de l’autre. Pour un parent, ce sera s’occuper de ses enfants.

« Ce que je DOIS faire » correspond aux activités qui régulent notre existence, ce sans quoi nous ne sommes pas épanouis en tant qu’être humain.

Ce que je peux faire

Ici, l’accent est mis sur l’autre. Autour de nous, il y a forcément quelqu’un dans le besoin, un autre qui bénéficierait de nos services, une autre qui se réjouirait de notre attention. Il y aura toujours de quoi vous occuper si vous regardez bien autour de vous. Qu’en est-il de votre famille? De vos voisins? Votre communauté?

« Ce que je PEUX faire » correspond aux activités qui contribuent au bonheur de mon semblable, des gens autour de moi.

Ce que j’ai envie de faire

Ici, l’accent est mis sur soi. Prendre des vacances après des mois de travail, s’offrir cette tenue, aller au cinéma, s’amuser avec les copains, se reposer tout simplement, etc. sont autant d’actions qui contribuent directement à notre bonheur, sans intermédiaire. Parce qu’on a aussi besoin de s’occuper de soi-même; notre épanouissement en dépend.

« Ce que j’ai ENVIE de faire » correspond à ces petits plaisirs qui égaient notre vie et la rendent unique, particulière.

Et après?

Une fois vos activités catégorisées, il ne vous reste plus qu’à leur accorder des priorités:

Je ne fais pas ce que j’ai envie de faire tant que je n’ai pas fait ce que je peux faire.
Je ne fais pas ce que je peux faire tant que je n’ai pas fait ce que je dois faire.

Bien entendu, il peut exister des chevauchements (faire ce qu’on peut faire pendant qu’on fait ce qu’on faire ou faire ce qu’on a envie de faire alors qu’on fait ce qu’on doit faire), mais il ne faut pas les activités de priorité inférieure mettent à mal celles à priorité supérieure.

J’espère que cela vous aidera.

Qui a écrit cet article?

Sergeobee

Project Professional Manager, Chief Creative Officer, Marketing Manager, WebDevelopper, WebDesigner, Online and Digital Manager, producteur et animateur radio/TV et fondateur d'obosso. Founder et CEO d'artecaa, qui gère la plateforme de travaux ponctuels rémunérés eboloo.com.
Retrouvez-le sur LinkedIn.