Collaborer en entreprise: les X et les Y

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

9_types_of_collaborators_infographic

Les collaborateurs Y donnent du fil à retordre aux managers X, qui souvent les connaissent mal. Voici quelques clés pour transformer un choc de cultures en relations productives.

Bien se connaitre

Pour bien travailler ensemble, faut-il encore bien se connaître. Un écueil pour les X, qui très souvent ne comprennent pas le fonctionnement et les valeurs* de leurs collaborateurs Y. « Pour les managers X, cela suppose de prendre du recul et d’adopter de nouvelles manières de procéder, car toutes les théories de motivation qu’ils connaissent ne fonctionnent pas avec les Y », remarque Pascal Christin, consultant formateur spécialisé en management intergénérationnel au sein de CSP Formation.

Contrairement aux X qui ont dû faire leurs preuves en arrivant dans l’entreprise, les Y veulent qu’on leur fasse confiance tout de suite. Ils ont effectivement besoin que l’on co-construise avec eux. « Pour cela, les managers doivent être à leur écoute et accepter leurs avis même s’ils sont contradictoires ou complémentaires », précise le consultant. Un bon moyen pour débuter cette co-construction est de leur demander, dès leur arrivée dans l’entreprise, d’établir un rapport d’étonnement : « confidentiel, ce document mettra en avant les dix points qui les ont le plus étonnés ainsi que leurs propositions pour y faire face. » Au manager ensuite de voir comment mettre en œuvre leurs suggestions.

Un cadre expliqué

Leur faire confiance et les responsabiliser en leur confiant des projets, ne doit pas empêcher de les recadrer. « Les Y ayant tendance à beaucoup questionner et remettre en cause les règles établies, d’où leur nom, « why » en anglais, cela peut devenir très chronophage pour les managers X, remarque Pascal Christin. Les cadrer est donc important. L’essentiel est que les règles fixées soient expliquées et non mises en place de façon autoritaire ».

Habitués à être toujours en lien, en recherche constante d’informations, les Y ne doivent pas non plus être cloisonnés, explique encore le consultant : « Ils ont besoin que leur manager les aide à construire leur réseau et à trouver des ressources. Une bonne manière de les fidéliser. » Les surprendre en leur proposant des postes auxquels ils ne s’attendent pas, peut également aider à les retenir dans l’entreprise dont ils seront les managers de demain.

Source: http://www.cultivezvostalents.fr/developpement-personnel-efficacite-professionnelle/generations-x-et-y-comment-mieux-collaborer/

Qui a écrit cet article?

Sergeobee

Project Professional Manager, Chief Creative Officer, Marketing Manager, WebDevelopper, WebDesigner, Online and Digital Manager, producteur et animateur radio/TV et fondateur d'obosso. Founder et CEO d'artecaa, qui gère la plateforme de travaux ponctuels rémunérés eboloo.com.
Retrouvez-le sur LinkedIn.